Actualités

(Français) Annonce du 8 novembre par « Les Métaux Canadiens » pour la construction éventuelle à Baie-Comeau d’une usine de transformation de la silice

11 November 2016

Le Fonds d’innovation et de développement économique local (FIDEL) de la Matanie se dit pour le moins ébranlé de l’annonce faite le 8 novembre par « Les Métaux Canadiens » d’entreprendre une étude de préfaisabililté pour la construction éventuelle à Baie-Comeau d’une usine de transformation de la silice alors que la ressource se trouve à peine à 30 kilomètre au sud de Matane, ville dotée d’un des plus vastes parc industriel du Québec et site industrio-portuaire reconnu par le Gouvernement du Québec.

Le FIDEL de la Matanie se questionne sur le raisonnement ayant supporté cette annonce et demande une rencontre immédiate avec la direction de « Les Métaux Canadiens » pour les inciter à modifier cette approche qu’elle juge prématurée et pour donner à la Ville de Matane l’opportunité de présenter une candidature solide pour l’implantation de cette usine de transformation de la silice sur la rive sud du Saint-Laurent.

« Il est selon nous illogique de transporter notre matière première, tout d’abord en camion, puis par vraquier, sur la Côte-Nord (avec tous les dangers que ce transport comporte) pour y transformer ce minerai alors que du côté des gouvernements canadien et québécois, on tente par tous les moyens de réduire l’émission de gaz à effet de serre au pays ».

« La Ville de Matane possède déjà le port, les infrastructures, l’énergie et les travailleurs aptes à faire de ce projet un succès et nous sommes assurés que nous pourrons démontrer aux promoteurs le caractère avantageux de considérer Matane au même titre que Baie-Comeau dans cette étude de préfaisabilité. »

Le FIDEL de la Matanie désire rappeler qu’il existe déjà une étude de préfaisabilité favorable à l’implantation sur le territoire de Matane d’une usine de transformation de silicium et que le FIDEL avait offert aux promoteurs de ce projet une aide financière de mille dollars (1,000.00$) par emploi créé par « Les Métaux Canadiens ».

Le FIDEL de la Matanie attend donc des dirigeants de « Les Métaux Canadiens » une rencontre incessante et ne baissera pas les bras afin que la Ville de Matane soit considérée au même titre que celle de Baie-Corneau comme lieu probable d’installation de cette usine.

« La transformation locale des ressources que comporte notre territoire est une condition essentielle à notre développement commun et nous ferons tout ce qui nous sera possible pour conserver ici nos ressources et nos travailleurs.»

François Rioux, président du FIDEL
Serge Bernier, secrétaire du FIDEL